AccueilGroupesMembresRechercherFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
Upload image
 

 Quand le Passé rattrape le Présent [Ohrmazd.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité



Invité


Anonymous



Quand le Passé rattrape le Présent [Ohrmazd.] Vide

Upload image
MessageSujet: Quand le Passé rattrape le Présent [Ohrmazd.]   Quand le Passé rattrape le Présent [Ohrmazd.] I_icon_minitimeJeu 5 Aoû - 11:56
Xalandra. Cette cité, plus que n'importe quelles ruines du Continent entier, appartenait au passé. Nul dans tout Mythologia ne songerait à la faire s'élever de nouveau, à montrer au monde son arrogante fierté, son défi lancé aux Dieux et à toutes les autres lois de la Nature. Personne de sensé ne penserait une seule seconde à faire se redresser toutes les pointes de ces bâtiments de verre et de métal vers le ciel, épines de colosses aujourd'hui tombés de leur piédestal.
L'homme regarda dans l'immense cratère où se trouvait la ville, jeta un oeil sur la tour d'Arasgon et frissonna. C'était là le siège de la puissance d'un seul homme, de celui qui, en peu de temps avait transformé le Continent en une aire de terreur et d'oppression sans limites. Du moins c'était ce que disait les livres. Lui n'avait pas réellement vécu les conséquences du règne du Roi, seulement quelques arrivées de militaires sur ses anciennes terres, mais c'était tout.
Par contre, Kuro-no-Oni pensai autrement. Pour lui, Ergas Malastès avait été la plaie la moins importante de tout le Continent. Au moins sous son règne les gens servaient à quelque chose alors que là, sous le règne de cette reine trop douce, les gens se laissaient aller à une indolence intolérable...
- Arrête de te prendre la tête pour si peu Kuro-No-Oni.
Le phénix jeta un regard à son Incarnateur et baissa la tête ; il parlait peu mais quand il parlait il était cassant et sec, et avait tendance à descendre tout le monde... Uroshi savait qu'il n'était pas prêt de comprendre complètement son compagnon ailé mais ce caractère aigri et acide lui plaisait ; aurait-ce été Kuro-no-Oni sinon?

L'Incarnateur entreprit de descendre dans le cratère par l'ancienne route, autrefois empruntée par des véhicules aujourd'hui inimaginables. Un être décharné et sans émotion passa devant lui avant de disparaître dans les méandres de son plan d'existence. Uroshi soupira. Il y avait à Xalandra une quantité de fantômes plus importante encore que partout ailleurs dans le monde. C'était pour cette raison que de nombreux exorcistes s'y rendaient : pour s'entraîner. Mais s'ils parvenaient à en chasser dix ou vingt en une seule journée - un véritable exploit compte tenu de la difficulté à exorciser les fantômes de cette ville - il y en avait quarante ou cinquante qui venaient et alors l'exorciste devait ... fuir. Oui, fuir, car les fantômes de cette ville, non seulement étaient durs à exorciser mais en plus ils possédaient une influence sur le plan physique étonnante et assez... élevée.
Ainsi l'un des exorciste les plus réputés avait raconté comment il avait vu une soixantaine de fantômes tentant de rebâtir un des bâtiments... Intrigué, il était alors venu une fois par semaine. Et il se rendit très vite compte que ce bâtiment se reconstruisait
- Allons-y.
Ils pénétrèrent enfin dans l'enceinte même de la ville. Aussitôt Uroshi fut assailli de toute part par les fantômes qui se massèrent autour de lui, intrigués d'être aussi facilement vus.
L'incarnateur soupira, mala en main. Il allait avoir un sacré boulot...
Revenir en haut Aller en bas

Ohrazion Selmar



Je suis un voyageur sur
Mythologia... j'en ai de la chance!


Ohrazion Selmar



Quand le Passé rattrape le Présent [Ohrmazd.] Vide

Upload image
MessageSujet: Re: Quand le Passé rattrape le Présent [Ohrmazd.]   Quand le Passé rattrape le Présent [Ohrmazd.] I_icon_minitimeVen 6 Aoû - 16:22
Lorsqu'il arriva aux alentours de la cité, le dieu de lumière fut saisit d'un étrange sensation, une sorte de sentiment de malaise, mêlé à une soudaine appréhension..; Xalandra s'étendait quelques mètres plus bas, vastes et silencieuses ruines. Le silence. Il avait envahi l'espace dès lors qu'il s'approchait de ces ruines. Au fond de ce cratère s'étalait la plus crainte des cités de l'Ancien temps. Aire de terreur et de violence, disaient les livre. Lui n'avait jamais eu l'occasion de se renfdre dans cette ville, bien que leurs époque se soient croisées. Il était resté dans le village d'Odin durant le règne du tyran et s'était probablement fait un ami qui avait assuré sa survie: Shéolah. Une dragonne bien sympathique et étrangement proche de l'ancien despote... qu'il avait déjà rencontré en de rares occasion. Il tenta de s'en remémorer les condition mais n'y parvint pas.. après tout, cela devait bien faire depuis quelques années.
Afin de rejoindre les profondeurs du cratère, il décida d'emprunter un sentier qui serpentait le long du cratère, ce n'était pas le chemin le plus court, mais il avait le mérite d'offrir une vue imprenable sur la ville aujourd'hui réduite au néant. Il n'avait pas été présent lorsque la cité de verre et de métal avait été détruite, mais ce qu'il savait, c'était que cela avait été fait avec couardise. Durant la nuit, des hommes avaient disposés des explosifs dans les points les plus sensibles de Xalandra, et lorsqu'ils explosèrent, ils emportèrent avec eux le prestige et la grandeur de la cité. Cependant, la tour d'Arasgon ne fut mystérieusement pas touché et encore aujourd'hui, c'est avec orgueil et fierté qu'elle semble s'élancer vers les cieux, comme un ultime affront aux dieux.
Du regard, l'homme chercha ses compagnons du regard, ils devraient être dans la cité, tout du moins, ne devraient plus en être bien loin. Il les aperçu au loin, marchant en direction de la cité.
Un fantôme vint frôler les vêtement du dieu de lumière, laissant derrière lui un sillon d'air froid. Il avait un nombre aberrant de fantôme dans cette ville qui, à elle seule, devait en contenir les trois quart de Mythologia. Nul ne savait pourquoi, peut-être était-ce à cause de leur mort: la chute de la cité avait été si rapide que la plupart de ses habitants n'avaient même pas pris le temps de comprendre qu'ils étaient morts. Puis, son regard se posa sur un très vaste bâtiment: la bibliothèque, d'après ce qu'il savait. Elle était un bâtiment imposant et regroupent en son sein les plus grandes oeuvre jamais crées par les hommes, elle avait été construite puis emménagée sous la surveillance de Hermès lui même. Quelle dommage qu'aujourd'hui il n'en reste que des cendres ...
Le jeune homme décida d'accélérer le pas pour rejoindre ses deux compagnons puis, au bout de deux ou trois minutes, il arriva enfin à leur niveau.
_Vous êtes préparé? leur-demanda-t'il, en regardant le nombre impressionnant d'âmes errantes qui envahissaient le lieu...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité



Invité


Anonymous



Quand le Passé rattrape le Présent [Ohrmazd.] Vide

Upload image
MessageSujet: Re: Quand le Passé rattrape le Présent [Ohrmazd.]   Quand le Passé rattrape le Présent [Ohrmazd.] I_icon_minitimeDim 8 Aoû - 19:48
Uroshi en était déjà à sa cinquième âme ré-expédié dans le plan des fantômes. Pour une raison qu'il ignorait ici les âmes ne pouvaient rejoindre ce que certains Exorcistes appelaient la Lumière, et d'autres, comme lui, le Neant. Habituellement lui était doué pour justement les faire aller au Neant, mais ici... les âmes ne voulaient rien savoir. Étaient-elles mortes trop brusquement pour ne pas être ainsi exorcisées? Pourtant... pourtant, il en avait vu des âmes qui étaient mortes brusquement. Et elles avaient été aisées à exorciser. Alors pourquoi ici cela n'était pas le cas?

Le maître d'armes du château où il avait vécu, celui qui lui avait tout appris, lui avait expliqué qu'il existait une multitude de plans parallèles au plan physique, ou en très léger décalage. Personne ne pouvait se rendre sur un autre plan que le sien à moins d'être une race particulière - comme les Spectres - ou bien d'être un fantôme. Ceux-ci pouvaient, avec difficulté, interagir sur un plan qui se trouvaient éloigné du leur de trois ou quatre plan : le plan physique. Les Spectres eux faisaient l'inverse : ils partaient du plan physique et agissaient dans le plan des fantômes. Nul ne pouvait dire ce qu'il y avait entre le plan physique et celui des fantômes, mais tous étaient d'accord pour dire qu'entre ces deux plans il y en avait trois ou quatre, inaccessible pour toute race de Mythologia. Du moins des principales races recensées.
Cependant, le cas des âmes de Xalandra était encore à part. Uroshi y était déjà venu par le passé, intrigué, et avait dû repartir avant la tombée de la nuit tant il avait été épuisé par les exorcismes à répétition. Mais ce qu'il avait remarqué l'avait laissé ... sans voix.
- Oui nous le sommes monseigneur.
Soudain Uroshi dégaina brusquement son épée et entonna un drôle de chant puis, sans prévenir, une drôle de décharge énergétique, semblable à celle du Vent, se jeta sur le fantôme qui se désagrégea...
... pour réapparaître dans le plan des fantômes. C'était là le problème. Les fantômes réintégraient simplement leur plan, comme si la puissance des sorts d'Uroshi était incapable d'envoyer les âmes à des centaines de plans de là, dans le Neant. Pourtant l'Exorciste savait que ce n'était pas sa propre puissance qui lui faisait défaut, mais que c'était les habitants de la cités qui étaient étranges.

- A l'image de celui qui marcha sur ces terres et en fit un ban de sang! Ô que de sang versé pour cet homme, que de larmes pour ceux qui connurent son sort!
L'Incarnateur ne dit mot, habitué aux étranges lamentations de son compagnon. N'empêche, il parlait vraiment comme s'il avait connu le tyran... chose impossible.
- Pourquoi êtes-vous là, monseigneur?, s'enquit soudain le Phénix, dardant ses yeux noirs sur l'homme en blanc.
Revenir en haut Aller en bas

Ohrazion Selmar



Je suis un voyageur sur
Mythologia... j'en ai de la chance!


Ohrazion Selmar



Quand le Passé rattrape le Présent [Ohrmazd.] Vide

Upload image
MessageSujet: Re: Quand le Passé rattrape le Présent [Ohrmazd.]   Quand le Passé rattrape le Présent [Ohrmazd.] I_icon_minitimeMar 7 Sep - 13:41
L'homme vit Uroshi exécuter un spectre, cela était chose fort surprenante à voir: il avait entonné un bien étrange chant avant de finalement dégager une sorte d'onde énergétique puis, l'esprit ou le fantôme présent avait disparu. Certains disaient qu'il y avait plusieurs plans qui se superposaient et que le plan des esprit était l'un d'eux... lui ne s'était jamais vraiment posé la question. Pour lui, les fantômes, les spectres et autres nuisances de ce type constituaient une sorte d'autre race, semblable à celle des Ayons.
- A l'image de celui qui marcha sur ces terres et en fit un ban de sang! Ô que de sang versé pour cet homme, que de larmes pour ceux qui connurent son sort!
Le dieu se retourna vers le phénix, ne comprenant pas la raison d'une telle lamentation puis il haussa les épaules: peut-être allait-il falloir qu'il en prenne l'habitude, ce phénix avait l'air tout ce qu'il y avait de plus... étrange. Il contempla les alentours, rien, si ce n'étaient quelques blocs de pierres et quelques matériaux étranges émiettés et dispersés dans ce qui fut la capitale de la terreur. A certains endroits, quelques fleurs poussaient timidement entre le dallage métallique.
_ Pourquoi êtes-vous là, monseigneur?
L'homme se retourna vers le phénix ui venait de lui poser cette question, il leva les yeux au ciel puis regarda à nouveau le Démon Incarnateur:
_Je suis là car je voyage... et que je n'avait encore jamais été dans cette cité. Je me suis dit que cela pouvait être une bonne occasion.
Il s'approcha d'une ruine de tour et donna un petit coup dans le métal qui la constituait, il s'en échappa un bruit qui résonna dans la ville pendant quelques secondes. Puis il regarda le sol: quelques longues trainée rougeâtre décoraient le gris des plaques de métal, il y en aait même sur certains tuyaux complètement rouillés qui traversaient la ville.
_C'est abject, lâcha-t'il. Souiller un tel lieu avec du sang d'homme, c'est répugnant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité



Invité


Anonymous



Quand le Passé rattrape le Présent [Ohrmazd.] Vide

Upload image
MessageSujet: Re: Quand le Passé rattrape le Présent [Ohrmazd.]   Quand le Passé rattrape le Présent [Ohrmazd.] I_icon_minitimeDim 19 Sep - 18:22
La divinité tourna son regard vers son compagnon de voyage ; du sang d'homme ? Pourquoi, un autre sang aurait-il été mieux ? Et souiller un tel lieu ... cette terre était-elle donc sacrée pour celui qui se tenait à ses côtés ?
Luvarius lâcha soudain un hurlement digne d'un loup en colère et bondit en avant, droit sur un fantôme dans le but visible de le déchiqueter. Mais sa mâchoire squelettique ne rencontra que du vide, le fantôme ayant disparu avant.
- Je ne sais pas pour vous, mais moi je trouve que les morts sont particulièrement agités en ces lieux. Qu'en pensez-vous ?
Le Dieu, pour appuyer ses dire fit encore trois exorcismes puis, son compagnon d'os sur les talons, prit la direction de l'ancienne bibliothèque de la cité. Il voulait vérifier une chose étrange qu'il avait constaté quelques heures plus tôt avant d'arriver là.
- Je reviens.
Zhin When s'élança à toute vitesse, sautant par-dessus des débris en tout genre et atterrissant avec un certain ... manque de grâce. Le Loup squelettique se mit de nouveau à hurler. Nul doute que quelqu'un de vivant aurait eu les sangs glacés d'effrois à l'entente d'un tel hurlement qui ne pouvait provenir d'un animal de chair et de sang. Mais Zhin When n'était pas vivant et le compagnon qu'il avait ne devait pas être un peureux.
- Attends Luvarius.
Le squelette s'immobilisa presque instantanément et la lueur qu'il avait dans les orbites en guise d'yeux s'intensifia quelque peu. Le Dieu rejoignit son Loup et reprit sa marche, plus tranquille ce coup-ci. En chemin son regard se posa sur les âmes présentes en ces lieux et il fronça les sourcils. Non, décidément quelque chose ne tournait pas rond ici ...
Revenir en haut Aller en bas

Ohrazion Selmar



Je suis un voyageur sur
Mythologia... j'en ai de la chance!


Ohrazion Selmar



Quand le Passé rattrape le Présent [Ohrmazd.] Vide

Upload image
MessageSujet: Re: Quand le Passé rattrape le Présent [Ohrmazd.]   Quand le Passé rattrape le Présent [Ohrmazd.] I_icon_minitimeJeu 30 Sep - 0:37
Le dieu de lumière regarda son compagnon de route partir en direction de la bibliothèque de Xalandra. Que voulait-i y faire? il n'en savait rien, toujours était-il qu'il fut de retour quelques minutes plus tard. Toutes ces âmes semblaient le préoccuper, ce qu'il comprenait parfaitement: jamais , sur Mythologia, un lieu n'avait réuni tant de fantômes dans si peu de distance, à croire qu'ils s'étaient tous donnés rendez-vous dans l'ancienne capitale! Cette idée le fit sourire: il s'imaginait les fantômes, tous menant tranquillement leur vie sans même se douter qu'ils étaient morts et le tout, sur un autre plan. Si un exorciste voulait faire ses preuves, Xalandra était une étape obligatoire certainement.
Son compagnon de route avait la chance de pouvoir aller sur leur plan et les voir, mais lui-même devait se contenter de sentir vaguement une présence pouvant éventuellement être un esprit, mais voir l'exorciste gesticuler dans le vent, cela avait un côté tout à fait étrange, quoi qu'amusant. Il regarda derrière lui, croyant avoir senti un vague courant d'air... cela allait certainement être une habitude à prendre dans cette ville... Puis son regard se posa sur les tours qui, malgré avoir été détruites à la dynamite, demeurait suffisamment haute pour montrer toute la puissance de la ville.
Soudain, il trébucha, avec la grâce et 'élégance qui lui étaient si propre, sur une dalle métallique. L'ensemble du sol de la cité était recouvert de métal, mais probablement un métal très résistant pour avoir survécu à la pluie et au temps. Le dieu de lumière se rattrapa sur un tuyau qui dépassait d'un mur, avant d'en retirer ses mains aussi vite: il venait de poser ses mains sur une substance de couleur rouille, visqueuse et collante. Il prit un air dégouté et secoua ses main... comment une abomination pareille pouvait-elle subsister après la destruction de la ville...? Puis il regarda le mur d'un œil plus attentif... il était parcouru par d'énorme tuyau métalliques desquels sortaient cette matière abominable d'une couleur tout aussi ignoble. Décidément, cette ville avait tout pour plaire...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Voix Off 1.0



Maître du jeu


Voix Off 1.0



Quand le Passé rattrape le Présent [Ohrmazd.] Vide

Upload image
MessageSujet: Re: Quand le Passé rattrape le Présent [Ohrmazd.]   Quand le Passé rattrape le Présent [Ohrmazd.] I_icon_minitimeDim 24 Oct - 1:06
------------------Intervention de la Voix Off

Et soudain, alors que le silence habituel de mort régnait sur Xalandra, une étrange sensation d'angoisse commença à flotter dans l'air puis, peu à peu, les spectres des alentours commencèrent à disparaître de l'ancienne capitale de Mythologia, laissant seuls les deux voyageurs.
Et tout à coup apparut une sorte d'aurore boréale tout autour de Xalandra... une aurore boréale infranchissable, exclusivement constituée d'Astral.

------------------Fin de l'intervention

__________________________________________

Ne pas m'envoyer de MP, merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé








Quand le Passé rattrape le Présent [Ohrmazd.] Vide

Upload image
MessageSujet: Re: Quand le Passé rattrape le Présent [Ohrmazd.]   Quand le Passé rattrape le Présent [Ohrmazd.] I_icon_minitime
Revenir en haut Aller en bas
 

Quand le Passé rattrape le Présent [Ohrmazd.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Upload images
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mythologia :: 
Press start

 :: 
Les archives
-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit