AccueilGroupesMembresRechercherFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
Upload image
 

 A l'extérieur de la ville [mode scénario - Mandarage]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Voix Off 1.0



Maître du jeu


avatar




Upload image
MessageSujet: A l'extérieur de la ville [mode scénario - Mandarage]   Mar 14 Sep - 23:59
Mandarage tapotait nerveusement son pied contre un muret: attendre sous la pluie ne la dérangeait pas vraiment, mais attendre sous la pluie des voyageurs dont elle ne connaissait absolument rien, cela la perturbait d'avantage. Hermès avait quelque chose à leur dire... et elle était bien curieuse de savoir quoi. Trop fière pour poser directement la question au dieu des vents, elle la poserai aux voyageurs, après tout, ils allaient bien avoir tout leur temps pour faire connaissance...

Les personnes étant inscrites dans le groupe de Mandarage peuvent poster ici

__________________________________________

Ne pas m'envoyer de MP, merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Shahenn Farzam



Je suis un voyageur sur
Mythologia... j'en ai de la chance!


avatar


Carnet de voyage
PV PV:
12/12  (12/12)
PM PM:
45/45  (45/45)
Expérience:
2/50  (2/50)



Upload image
MessageSujet: Re: A l'extérieur de la ville [mode scénario - Mandarage]   Lun 20 Sep - 0:03
Shahenn avait écouté avec attention ce qu'avait dit le dieu des vents: il ne leur restait plus que quelques semaines! Il fallait alors faire très vite! Elle savait qu'elle devait aller rejoindre la déesse des plantes, Mandarage, mais pour le reste... elle n'en avait aucune idée. On lui avait souvent parlé de l'aura et de l'Astral dans sa tribu natale, mais jamais elle n'avait senti le danger aussi proche... il n'y avait plus une minute à perdre! Mandarage les attendait à l'extérieur de la ville, la jeune femme regarda son démon incarnateur puis elle prirent toutes les deux leur courage à deux main pour traverser la cité volante sous la pluie. Au bout d'un long moment passé sous les toits, elles arrivèrent à l'entrée de la ville, essouflée.
_Regarde! lâcha Shahenn en élevant la voix pour se faire entendre, Je la vois!

Elle montra d'un signe de tête une très belle femme, appuyée contre un mur d'une maison, les bras croisés. Elle semblait éperdument de la pluie qui tombait et restait là, plantée devant elles. Shahenn accouru auprès de celle qu'elle avait identifié comme étant Mandarage puis s'arrêta à son niveau et lui fit son plus beau sourire. Orgarimar tenta d'en faire autant, mais son plus beau sourire avait quelque chose d'effrayant... finalement, elle se contenta de faire une brève révérence.
_Encahnté. dit-elle d'un ton amical.
Shahenn attendit un bref moment et regarda aux alentours... apparemment, un autre homme devait arriver d'ici peu, elle n'avait pas réussi à l'identifier dans la salle de Hermès.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Vika Kursanov



Mes services sont à vendre... pas ma loyauté.


avatar


Carnet de voyage
PV PV:
11/11  (11/11)
PM PM:
29/29  (29/29)
Expérience:
5/20  (5/20)



Upload image
MessageSujet: Re: A l'extérieur de la ville [mode scénario - Mandarage]   Jeu 23 Sep - 7:32
[justify]Le mercenaire n'avait pas fait le moindre commentaire durant toute la réunion. Il avait juste conservé une sorte de sourire en coin, l'air de dire : a quoi vous attendiez vous? Cela fait des années qu'on ne lutte contre l'Astral... elle ne va pas nous attendre, elle ! Il avait adoré voir la mine déconfite de toutes les personnes présentes. LA seule chose qu'il regrettait, c'était de ne pas avoir eu la chance de voir les expressions plus qu'affolées de cette idiote de Reine et de son Démon Incarnateur oisif et stupide... Mais il y avait eu pour cela le milicien. C'était une certes bien maigre consolation mais l'expression de ce pantin royal avait tout de même valu le détour...

Ils s'engagèrent dans une ruelle sombre et étroite, Mei Tsin observant les alentours avec attention, Keiki jouant avec les ombres et la lumière. Tous deux semblaient en tout cas se moquer complètement de la pluie battante qui tombait sans cesse ; seuls quelques faux pas et des chutes manquées paraissaient pouvoir leur faire prendre conscience de la météo...
Ils finirent par arriver en présence de deux femmes et ... d'une ogresse. Cette dernière les surpris, puis Keiki se rappela qu'il l'avait vaguement aperçue dans le temple... La jeune femme à l'air un peu affolée devait donc être celle qui devait l'accompagner... Puis il y avait Mandarage. Difficile de la prendre pour autre chose que la Déesse des plantes. Et pourtant malgré son physique si particulier la dame était très belle.
- Bonjour, je suis Keiki Akuma, enchanté. Et voici Mei Tsin. A qui avons-nous l'honneur ?
Il avait accompagné sa réplique d'un baise-main à la dame et à la Déesse. Ceux qui connaissaient réellement Keiki n'étaient pas surpris par ses manières presque nobles : l'homme avait beaucoup appris durant ses voyages. Par exemple, avoir de très bonnes manières, prêter attention aux femmes même si il les trouvaient totalement stupides, accorder de l'importance à la nouvelle voiture* d'un riche marchant passaient toujours bien mieux que celui qui se moquait de tout cela. Alors le mercenaire avait appris à mentir sur ses points de vues, sa façon de voir les choses, de comprendre le monde. Pour lui la fille du Notaire Avarius était la plus horrible qu'il eût rencontré jusque-là : grosse, bouffie même, un corps rougissant à cause de ses tonnes de maquillages de pacotilles, ses vêtements qui, non contents de révéler la Disgracieuse étaient aussi moches qu'elle, ses bijoux, d'énormes joyaux et perles qui devaient à eux seuls valoir plus de la moitié des terres de tout le village, brillaient et reflétaient la lumière d'un éclat malsain. De plus elle avait une voix absolument affreuse, criarde et nasillarde. Non, elle n'avait décidément rien pour plaire. Et pourtant Keiki avait soutenu, avec un parfait sourire de celui qui comprend et connait le monde de l'argent, que c'était là un joli brin de fille et que s'il avait fait une profession qui n'exigeait pas de lui de constants déplacements il l'aurait sur-le-champ épousée.
Un léger sourire apparut aux commissures des lèvres du mercenaire quand il repensa à sa dernière nuit dans leur demeure : les gerbes écarlates qui avaient alors jailli du corps massacré de l'idiote l'avaient ravi à un point que lui-même n'avait pas imaginé.

Mei Tsin était bien moins hypocrite avec les gens. D'une franchise à toute épreuve, elle avait d'ailleurs la fâcheuse tendance à envoyer paître tous ceux qui, d'une façon ou d'une autre, pour une raison parfois tellement ... insignifiante ! lui avaient déplu. Cela n'arrangeait certes pas toujours les affaires de Keiki mais au fond les deux compères s'étaient bien trouvés : tous deux avaient un goût peut-être un peu trop prononcé pour le massacre et les bains de sang...
- Quelqu'un sait ce qu'il faut faire exactement?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mandarage



Je suis un voyageur sur
Mythologia... j'en ai de la chance!


avatar




Upload image
MessageSujet: Re: A l'extérieur de la ville [mode scénario - Mandarage]   Ven 24 Sep - 12:06
Manarage restait droite, les bras croisée et appuyée contre un mur en attendant les voyageurs qui devaient arriver. Elle avait eu vent d'une certaine Shahenn Farzam, la futur femme de son demi fils, puis d'un homme dont la beauté n'égalait que son sadisme, un certain Keiki Akuma. Elle haussa les épaules: si elle avait eu le choix, elle aurait choisi de voyager seule, les autres n'étant que des larbins bons à lui faire perdre son précieux temps. Elle n'avait pas saisi l'enjeu de leur mission, étant donné qu'elle ne s'était pas rendu à la conférence donné par son bien distingué ennemi, mais un homme du temple, enchanté d’accéder à sa demande _quoi que brutale_, s'était empressé de faire pour elle un résumé plus que complet de ce qu'avait annoncé le dieu des vents. Trois semaines... après tout, depuis le temps que ces abrutis d'hommes regardaient dépérir leur monde sans bouger ne serait-ce que le petit doigt, cela semblait évident. Ces innactifs attendaient certainement qu'un héros vienne les sauver? Il n'y a pas de miracle pour ceux qui ne bougent pas, après tout, ils mériterait bien de périr tous en même temps que leur monde.

La seule raison pour laquelle elle était venue, c'était pour protéger les forêts: si le monde disparaissait, les forêts aussi, quand aux hommes... qu'ils meurent, qu'ils viennent mourir à ses pieds, qu'ils agonisent: elle n'en avait rien à faire. Et à vrai dire, elle s'en moquait. soudain, une femme arriva: la cheveulure brune, recouverte d'une capuche rouge et les yeux noirs, accompagnée d'une orc arborant une coiffure plus que douteuse. La déesse des plantes leva un sourcil lorsqu'elles arrivèrent, croyant au départ qu'elles n'étaient que deux voyageurs. Mais ses doutes se confirmèrent lorsque les deux femme s'arrêtèrent à son niveau et que l'une d'elle lui fit une gracieuse révérence accompagnée d'un sourire radieux. Ces deux poltrons allaient l'accompagner?! Et c'était tout ce qu'avait trouvé la reine Ashtaar d'Arkados et Hermès pour sauver Mythologia? Et bien... il y avait de forte chance pour que le monde dépérisse malgré leur action! Elle ne prit pas la peine de répondre et continuer de regarder les deux voyageurs d'un air dépité.
Et arriva le deuxième groupe de personne qui l'accompagnait: un homme à la chevelure d'argent et une femme au regard glacial. Ces deux là lui paraissaient plus compétent quoi qu'elle réitéra sa pensée: il aurait mieux valut qu'elle soit seule car au lieu d'être une aide, ses quatre compagnons allaient forcément être des boulets. Tant pis... peut-être qu'elle les jetterai simplement dans le premier ravin venu... un accident était bien vite arrivé...

L'homme lui pris sa main et y déposa un léger baiser avec un gracieux sourire, elle s'empressa de récupérer son membre et de claquer la langue, qu'il aille faire ça à l'autre énergumène encapuchonnée! Elle poussa un profond soupir et survola à nouveau du regard ses deux compagnons. Les jeter dans le premier ravin venu... cela était une bonne idée, mais elle songea ensuite aux champignons. Cela pouvait être également très efficace. Simple, discret...
_Quelqu'un sait ce qu'il faut faire exactement?
Aller jouer les super héros en tentant de sauver un monde voué à la perdition tant que les hommes y vivront. répondit la déesse d'un ton acerbe.
D'un geste vif, elle fit apparaître un cercle de téléportation.
_On y va, je n'ai pas que cela à faire
Les champignons... elle resta sur cette option.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé









Upload image
MessageSujet: Re: A l'extérieur de la ville [mode scénario - Mandarage]   
Revenir en haut Aller en bas
 

A l'extérieur de la ville [mode scénario - Mandarage]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Upload images
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mythologia :: 
Terres de l'ombre

 :: Cité de Vergas
-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit