AccueilGroupesMembresRechercherFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
Upload image
 

 Mao Su Lee

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Mao Su Lee



Je suis un voyageur sur
Mythologia... j'en ai de la chance!


Mao Su Lee



Mao Su Lee Vide

Upload image
MessageSujet: Mao Su Lee   Mao Su Lee I_icon_minitimeJeu 20 Jan - 19:54













Su Lee
Mao









Mao Su Lee 796465identitypng Mao Su Lee 775854descriptionspng Mao Su Lee 365616historypng





Nom: Su Lee
Prénom(s): Mao
Surnom(s): Aucun
Age: 45 ans
Sexe: Masculin
Situation: Célibataire
Orientation sexuelle: Hétérosexuel
Élément: L'air
Origines: Salandrès
Lieu de naissance: Das Gräden
Classe: Karteka
Race: Nain
Guilde: Aucunes
Métier: Monarque
Classe sociale: Riche
Camp: Evolutionniste


Point de vie et points de magie:


Point de vie
25
Points de magie
15

Mao Su Lee... pour les premières personnes qui le côtoie, il semble être un homme juste, droit, valeureux. Cela est vrai: il accorde une importance fondamentales aux valeurs des chevaliers telles que le courage, la vertu et la justice. Extrêmement réfléchi, cet homme est parfois appelé dans des affaires de justice car l'on sait que généralement, ses décisions sont les bonnes. Doté d'un instinct et d'une perspicacité exceptionnelle, il nest pas aisé de lui mentir... toutefois, malgré sa justice et sa bonté, il n'en reste pas moins un roi qui sait saisir les bonnes occasions lorsqu'elles arrivent à lui fin de parvenir à ses fins... et cette dernière facette de sa personnalité peut en faire une personne dangereuse car une fois que ses intérêts sont en jeux, ni justice, ni état d'âme, ni bonté ne sont là pour l’arrêter...


______________________________________


Petit trapu et brun, voilà ce qui caractérise Mao Su Lee. Il porte sur lui les marques de son appartenance à la race des nain: sa taille n'excède pas les un mètre vingt, il a des doigts de forgerons et même une très bonne tendance à l'alcoolémie. Cependant, son visage fin et sa peau douce contraste énormément avec le physique type de ses congénères, cela est très certainement du à son rang social, qui lui octroie le plaisir de pouvoir s'occuper de son apparence dignement. Il a de petits yeux noirs, typiques des personnes du nord, et des cheveux très courts, noirs également. Au niveau vestimentaire, il ne porte que des vêtements impérieux, digne d'un empereur ou d'un monarque, ce qui, d'une certaine façon, le met toujours en valeur. Il arbore généralement un sourire fier ou sincère, mais une fois ivre, il a le rire facile et dans ce cas, il est difficile de distinguer en lui le bon et juste roi d'Assiah

Fils de noble, il l'avait toujours été. Les dicussions mondaines, les réunions de nobles et les vêtements de soie avaient depuis toujours, fait parti de son quotidien. Et il ne s'en lassait pas. enfant, il ne trouvait rien de plus agréable que d'attendre pendant des heures, et se laisser servir par les domestiques qui, par peur de louper quelque chose, en faisaient bien souvent plus qu'il n'en fallait. Les regards attendrit que lui lançaient les dames de la cour aussi, lui plaisaient énormément. Elles, si fières et dédaigneuses, qui ne pouvaient s'empêcher, par obligation bien entendu, de devoir s'abaisser légèrement lorsqu'elles l'apercevaient, quand bien même il avait le tiers de leur âge. Les jeux de la cours l'enchantait et de savoir qu'un jour, il allait succéder à son père, cela le ravissait.
Mais pour l'heure, bien d'autres soucis le préoccupaient: alors qu'il était appelé à régner dans peu de temps, son affinité avec les Ayôns grandissait, à tel point qu'il interrompait sèchement toutes personnes qui commençait à en dire du mal, ou à les traiter comme de simples monstres. Il ne le supportait pas... et cela commença à lui donner une renommé bien fâcheuse au sein du royaume.
Au départ, tous pensait qu'il ne s'agissait que d'un caprice de jeunesse, une forme de rébellion: toujours soutenir ce que personne ne soutenait, mais au fil des âges, cette tendance à vouloir défendre les Ayons n'était pas partie, et pour cause, plus on lui interdisait d'en parler ou de les défendre, plus il continuer, mais à chaque fois, avec plus d'ardeur. Un soir de la saison d'Ahriman, lassé par les remarques et les commentaires sarcastiques que certaines personnes de la cour faisait à son égard, le prince s'était retiré dans les jardins du château. C'était l'une des premières fois qu'il était sorti du château dans lequel il avait grandit: son père lui interdisait d'aller au delà des haies du fond du jardin, ce qu'il fit pour la première fois. Son premier sentiment fut la déception: lui qui n'avait connu l'extérieur qu'au travers des tableaux qui lui emmenait son ami, il constata que le ciel n'était pas tout à fait bleu, la neige pas vraiment blanche, et les arbres pas réellement verts.
Soudain, il entendit un bruit derrière lui: un Ayon venait d'arriver, et au v de ses armes et de son rictus mauvais, ce n'était pas pour lui souhaiter la bienvenue. Le prince Mao recula, trébucha sur une branche d'arbre et s'étala de tout son long. Il regarda l'ennemi qui lui faisait face: il avait toujours eu envie de rencontrer un véritable Ayon, mais pas réellement dans ces circonstances là! Le gobelin, face à lui, affichait un sourire sadique. On lui avait toujours raconté que les Ayons étaient mauvais, mais de tous, le gobelin était le plus simple battre... hors à ce moment précis, la seule chose que se sentait de battre le prince, c'était en retraite. Puis, une idée éclaira son esprit: l'éventuelité de se battre ne faisant pas l’unanimité entre ses deux hémisphère cérébrales, il se releva et sourit à l'Ayon:
_Ah! Mais c'est toi mon frère! Je croyais t'avoir perdu à jamais!
Un bobard, cela n'vait rien de noble, il en était conscient.
_Un mauvais djinn t'avais changé en Gobelin, mais je suis heureux que tu sois sain et sauf.. Je te reconnait! toi et ta frimousse de traître! Si tu savais comme je suis heureux!
Aucune réaction, le gobelin continuait de le regarder fixement.
_Loué soit Ohrmazd, tu es revenu parmi nous!
Et ainsi, il continua son histoire, multipliant les mensonges, mais tout allait pouvoir passer du moment qu'il pouvait éviter le combat. Le gobelin se gratta le menton, regarda le ciel et fixa à nouveau Mao Su Lee.
_Et notre mère, comment va-t-elle? Raconte moi.
Le prince tomba des nues, cela avait fonctionné. Il était heureux d'avoir échappé à l'affrontement, mais d'un certain côté, il s'en voulait d'avoir monté ce char pour fuir plus facilement. Chaque jour, le prince ne manquait pas d'aller rendre visite à son ami Ayon, au dépit de ses affaires princières et faisant fi du règlement imposé par son père. Le gobelin était toujours là, et même s'il n'avait réussi à lui adresser la parole uniquement grâce à une histoire farfelue, le futur roi avait compris une chose bien importante: les Ayons était capable de le comprendre et de comprendre les autres, contrairement à ce que beaucoup affirmaient.
_Huum... alors comme ça, j'étais un hommes avant...? Alors c'est pour ça que je suis plus intelligent que tous! si si...c'est moi qui le dit...
Mao Su Lee ne pouvait pas s'empêcher de rires aux bêtises que pouvaient lui lâcher son nouveau compagnon, mais chaque jour, retourner au château et lui expliquer qu'il ne pouvait pas entrer avec lui l'attristait beaucoup. Puis un jour, ce qui devait arriver tôt ou tard arriva: le roi, son père mourut. Certes, le prince aimait beaucoup lui désobéir, mais ce n'était pas pour autant qu'il ne l'aimait pas et cette perte, aussi banale soit elle pour beaucoup, lui avait fait trouver l'alcool pour compenser ce manque. A cette occasion, le prince, devenu roi, avait bien du expliquer à son ami gobelin qu'il ne devait pas s'en formaliser, qu'en réalité, ils n'étaient pas du même sang. Il l'avait plut^t bien prit, mais continuait à l'appeler "frère".
_Et est-ce que un jour, toi aussi tu mourras comme ton père? lui avait demandé son compagnon un jour de saison d'Hermès
_Oui, c'est dans l'ordre des choses... Mais chez toi, c'est pareil non?
_Nous autres gobelins, on ne meurt pas, on donne notre âme au grand Aderaldan et notre corps à Ohrazion, son frère
Le roi d'Assiah avait hoché la tête, ne connaissant aucune de ses deux personnes.
_Mais tu sais, je serai ravi de te protéger, comme ça, tu ne mourras jamais. Accepte de faire un pactio avec moi.
Il avait accepté. Ironie, lui qui s'était lié d'amitié avec cette Ayon pour éviter un combat, il était en train de s'en faire un allié définitif en le combattant. Ce ne fut guère long, mais au final, il accomplit son premier pactio. Désormais, il pouvait compter sur l'aide de ce gobelin, où qu'il soit. Il sourit, bien décidé à aire autant de Pactio que possible, tout en essayant de garder un oeil bienveillant sur sa cité et protéger sa mère... dur. Mais il pouvait toujours compter sur l'aide de ses amis pour l'aider!






DERRIÈRE
l'avatar


Pseudo: Seriwyth
Age: 18 ans
Sexe: Féminin
Hey! On ne se serait pas déjà vu? Et ouii!
Par où êtes-vous entré? La porte, en passant au travers.
Mao Su Lee 595218validejpg


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Mao Su Lee

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Upload images
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mythologia :: 
Press start

 :: 
Recensement
 :: Fiche validées :: Ayôners
-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com | Forums RPG | Médiévaux