AccueilGroupesMembresRechercherFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
Upload image
 

 Maya Shundari

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Maya Shundari



Je suis un voyageur sur
Mythologia... j'en ai de la chance!


avatar


Carnet de voyage
PV PV:
20/20  (20/20)
PM PM:
20/20  (20/20)
Expérience:
5/20  (5/20)



Upload image
MessageSujet: Maya Shundari   Sam 22 Jan - 19:19













SHUNDARI
Maya














Nom: Shundari
Prénom(s): Maya
Surnom(s): Aucun
Age: 23 ans
Sexe: Féminin
Situation: Célibataire
Orientation sexuelle: homosexuelle
Élément: Lumière
Origines: Centre
Lieu de naissance: Arkados
Classe: Gardien
Race: Humain
Guilde: Les Protecteurs Blancs
Métier: Gardien
Classe sociale: aisée
Camp: Evolutionniste


Point de vie et points de magie:


Point de vie
20
Points de magie
20

Rigueur, organisation, précision et efficacité sont les maîtres mots de cette femme dure comme l'acier de sa lance. Froide le plus souvent, distante avec ceux qui l'entourent, elle ne se confie guère à personne, exceptée à une chouette effraie qu'elle a baptisée Plume.
Maya est d'un calme olympien et ne s'énerve jamais : elle sait peser le pour et le contre d'une situation pour mieux la prendre dans sa globalité et agir en conséquence.
Sûre d'elle, elle remet peu en question son savoir et ses méthodes parfois brutales pour parvenir à ses fins.
C'est quelqu'un d'extrêmement dévoué à la cause de la Lumière, de l'Ordre et de la Justice. Dans son esprit, elle est née pour éloigner l'Astral qu'elle juge impur et bannir de ce monde les Ayons qui font tant souffrir la population.
On ne connait pas vraiment de faille à la carapace de froideur de cette femme mais certains disent que les enfants la font fondre et paraître comme une "vraie" femme.

______________________________________

Maya aurait pu être une femme superbe superbe si elle prenait plus de temps pour s'occupe d'avantage d'elle-même : son visage porte les stigmates de ses précédents combats, notamment une importante brûlure sur tout le côté gauche du visage qu'elle cache à l'aide de sa large capuche ainsi qu'une cicatrice lui barrant le menton.
Ses épaules sont assez carrées et sa musculature plutôt imposante, due à des années d'entraînement au combat.

Avoir la foi, c'est bien, avoir la foi et tout faire pour la protéger, c'est mieux.
Je suis née un matin d'hiver, aux abords de la capitale. Ma mère, une jeune femme vivant dans la rue et n'ayant pas le moindre revenu autre que celui offert par les hommes en échange de son corps, avait beaucoup de mal à nous maintenir toutes deux en vie. Pourtant, elle y parvenait. Je ne sais pas comment elle réalisait ce miracle quotidien qui était tous les jours de me donner à manger. Trois fois par jour, ds repas équilibrés. Je sais que quelques fois elle sacrifiait son repas pour me permettre de manger. Et moi, pauvre petite bouche affamée qui ne voyait pas l'abîme dans lequel elle se trouvait, je continuais de manger et de grandir, en réclamant toujours plus. J'étais une enfant vigoureuse, et j'étais du genre à tant et tant me dépenser dans les rues de la capitales que j'avais toujours faim. Alors ma mère disparaissait, un regard plein de douleur posé sur moi, et elle ne revenait que plus tard, me donnant de la salade, du pain, des légumes, et même quelques fois de la viande. Nous vivions peut-être dans la rue, mais j'étais bien plus heureuse que la plupart des jeunes enfants de mon âge. Et bien que sa vie n'était pas facile, je pouvais voir dans son regard qu'elle était heureuse de me voir ainsi.
Je ne connus jamais mon père. Et je crois bien que ma mère était bien en peine de le connaître elle aussi. Mais cela, cette présence masculine soi-disant nécessaire au bon développement de l'enfant ne nous avait jamais manqué. Après tout : nous n'étions certes pas riches, mais nous étions heureuses.
Du moins jusqu'à ce que cet Ayon brandit son poing en ma direction et que ma mère voulut me protéger. L'énorme membre s'écrasa sur son visage, broyant d'un coup les chairs et les os. Il ne resta du haut du corps de la femme que j'aimais le plus au monde qu'un amas de chairs sanguinolentes. Je pleurais de tout mon corps et, incapable de bouger, je ne pus rien faire pour éviter le nouveau coup qui à coup sûr allait m'ôter la vie. Pourtant il ne vint jamais : un home s'était interposé entre moi et le monstre et lui avait brûlé le visage à l'aide d'une arme que je n'avais jamais vue. L'énorme créature tomba raide morte, entraînant avec elle toute ma joie et mon innocence.
L'homme se tourna enfin vers moi, me dévisagea. Je devais avoir tout juste dix ans à ce moment-là et il avait du mal à comprendre ce que je pouvais bien faire encore ici. Notamment pourquoi cet Ayon nous avait prises en grippe, ma mère et moi. Comme si je pouvais le savoir.
Il avait alors décidé de me prendre sous son aile lorsqu'il comprit que la femme écrasée n'était autre que ma mère. Il m'emmena chez lui, me fit prendre un bain. Cette expérience était d'ailleurs nouvelle pour moi, qui n'avait jusque là que pris quelques rapides douches dans les rivières près de la ville.
Puis il me donna à manger. Je restai d'abord interdite devant tant et tant de nourriture, tant de légumes différents, de viandes, de poissons et de sauces que je ne pus faire le moindre mouvement pendant au moins cinq minutes. Mon tuteur eut un air amusé et m'expliqua que je pouvais me servir autant que je le désirais, que tout ceci était destiné à "sa petite protégée" comme il avait décidé de m'appeler.

Quelques années avaient passé et j venais tout juste d'entrer dans l'adolescence. Un jeune baron, du nom de Boris, avait décidé que nous devions nous marier. Certes nous nous aimions, du moins moi je l'appréciais. Mais lui, apparemment, voulais m'épouser. Je n'étais pas vraiment d'accord, déjà parce que je ne me voyais pas en parfaite femme de maison. Hors Boris était quelque peu macho et ne m'aurait pas permise de faire autre chose que de s'occuper de sa maison. Ensuite, parce que je ne l'aimais pas, tout simplement. Mon coeur appartenait déjà à quelqu'un d'autre, dont le nom s'est perdu au fil des années qui ont suivi. Et j'avais beau dire à Boris que j'étais amoureuse d'une autre personne il ne démordait pas de son idée de mariage ... Jusqu'au jour où il découvrit de qui j'étais amoureuse. Il décida alors de m'humilier en public, et par la même occasion la personne concernée ... Ainsi la fille aînée de la comtesse Lysaria me quitta pour aller se réfugier en tant que prêtresse dans l'un des temples de la cité, trop honteuse de ce qu'avait fait Boris. Et moi ... Je lui en ai voulu. A tel point q je voulus le tuer dès qu'il vint vers moi avec ses copains pour enfoncer le clou. "Car des femmes qui aiment des femmes, c'est pas normal" d'après eux. Alors je leur fis comprendre qu'ils ne valaient rien. Et je leur donnais une leçon de combat qu'ils n'étaient pas prêts d'oublier : tous partirent au moins avec un membre cassé ... les combats de rue de mon enfance m'avait servi.
Quand je fus rentrée chez mon tuteur ce soir-là il m'attendait, la mine grave. Il avait eu vent de ce qu'il s'était passé chez le baron et voulait me dire que ce n'était pas de ma faute. Mais cependant je devrais apprendre à me contrôler ... Et puis il avait aussi décidé de me former aux arts du combats "parce que j'avais du potentiel" d'après lui. Ainsi j'appris à manier la lance dans le but de détruire et de bannir tous les Ayons. Et enfin, on me présenta à la Reine, qui me confia mon arme. J'avais enfin atteint l'un des objectifs de ma vie.



RP
Test


Cet homme avait besoin de son savoir et surtout de sa puissance de frappe. Aussi il avait fait appel à cette guerrière étrange ,que l'on disait entourée d'une aura quasi divine et animée par une sainte horreur des Ayons. Une Exilatrice ... L'homme ne les aimait pas vraiment, les considérant souvent comme des fanatiques n'oeuvrant que pour une cause qui, d'un point de vue purement pragmatique, était plus qu'extrême : l'élimination pure et simple des Ayons et de l'Astral. Lui même ne portait pas ces deux "choses" dans son coeur mais il reconnaissait leur utilité dans les nombreux principes d'équilibre qui régissent la vie elle-même. Donc ainsi, chercher à annihiler totalement ce qui était considéré comme une nuisance était aller à l'encontre de l'équilibre. Du moins c'était sa vision des choses.
Aussi il fut mal à l'aise lorsque la personne qu'il avait fait demander franchit le pallier de sa maison. Cette femme grande et blonde, avec cette carrure imposante et ces cicatrices sur le visage était bien peu rassurante. La lance qu'elle portait dans son dos rendait le tout encore plus angoissant.
- Merci d'avoir répondu à ma requête ...
- Où c'est ?
L'homme tendit un doigt hésitant vers le parc devant sa maison.
- Là...
- Merci.
L'homme soupira. Cette femme ne le mettait décidément pas à l'aise.

Maya sortit sa lance de ses sangles et observa les alentours. Le propriétaire de l'endroit l'avait presque suppliée de tuer les Ayons qui se trouvaient là car ils "perturbaient totalement le bon déroulement des cérémonies. De plus ils effrayaient les visiteurs, empêchant ainsi d'importantes réunions d'avoir lieu". Bien sûr, Maya n'avait que faire des explications de son client. Ce qui l'intéressait, c'était d'évincer les Ayons problématiques, point final. Soudain un bruit attira son attention. Ce n'était pas grand-chose mais elle suspecta immédiatement un Ayon. Aussi elle pointa sa lance sur l'origine du bruit avant que celle-ci ne fît son apparition et ne révélât un séduisant jeune homme ... Confuse, l'Exilatrice s'excusa et abaissa son arme avant de saluer, de façon très formelle, la personne qu'elle avait menacé l'instant d'avant.
- Maya ... c'est toi ?
La jeune femme fronça les sourcils, soucieuse. Il la connaissait ? Etrange, elle n'arrivait pas à remettre cela dans sa mémoire ... Puis soudain ce fut le déclic. Oh oui elle connaissait cet homme. Il fut d'ailleurs le premier à lui prouver à quel point la gente masculine pouvait être stupide. Plus encore que la gente féminine. Du coup elle fit mine de ne pas le reconnaître et s'attela à la tâche qui lui avait été confiée.
- Maya, tu ne reconnais donc pas ton premier amour ?
Maya nota l'insistance détestable sur le terme "premier". Il était vrai que Boris était, officiellement du moins, son premier amour. Mais, et il l'avait malheureusement découvert, l'amour de Maya ne s'étai pas porté sur lui, mais sur une jeune noble. Depuis que ce scandale avait éclaté Maya avait diminué de façon considérable ses contacts avec la noblesse, s'en tenant le plus souvent aux pauvres clients. Bien sûr il arrivait qu'un noble fît appel à elle. Et puis sincèrement, la plupart avait oublié cet incident. Et l'autre partie était bien incapable de reconnaître en elle la jeune fille d'autrefois.
- Sincèrement, vous vous trompez de pers...
- Ouais, c'est ca ! A d'autres va ! t'as toujours l'air aussi ...
Soudain elle pointa sa lance sur lui et son visage se vit orné d'un rictus mauvais.
- Redîtes encore un mot, et je vous jure que ma Lumière transpercera votre si jolie gorge, gentilhomme !
Boris déglutit avec peine. Son regard se posa sur Maya, la jaugeant comme on jauge un ennemi que l'on sait dix ou vingt fois plus fort que soi. Puis soudain il fit demi tour et partit en courant. L'Exilatrice soupira. Mais, au moins, elle avait évité de s'user les nerfs inutilement.






DERRIÈRE
l'avatar


Pseudo: Zurvana
Age: Aaaaaaaaaaaaaaaaaaah !!! j'suis une memeeeeeeeeeeeee !!!
Sexe: désolée je suis senile ... je ne me rappelle plus ♥
Hey! On ne se serait pas déjà vu? ah bon ? Vous en êtes sûr ?
Par où êtes-vous entré? Par la porte de sortie ♫



Dernière édition par Maya Shundari le Mar 25 Jan - 22:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Voix Off 1.0



Maître du jeu


avatar




Upload image
MessageSujet: Re: Maya Shundari   Dim 23 Jan - 1:16
Et hop! voilà, j'ai lu ton histoire!
au niveau de la fiche, tout est parfait, je n'ai rien à redire! Il ne te reste plus que l'épreuve du RP test... aussi, voilà ce que je te propose:
"Tu es en tête à tête avec un haut fonctionnaire d'Arkados pour une raison que tu es libre de choisir lorsque soudain, au détour d'une ruelle, surgit Boris... "
Voilà, à toi de voir la suite...
Bon RP!

__________________________________________

Ne pas m'envoyer de MP, merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Maya Shundari



Je suis un voyageur sur
Mythologia... j'en ai de la chance!


avatar


Carnet de voyage
PV PV:
20/20  (20/20)
PM PM:
20/20  (20/20)
Expérience:
5/20  (5/20)



Upload image
MessageSujet: Re: Maya Shundari   Mar 25 Jan - 22:33
RP test achevé ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Voix Off 1.0



Maître du jeu


avatar




Upload image
MessageSujet: Re: Maya Shundari   Mer 26 Jan - 15:15
Le couard! Un RP test bien sympathique ...!
Bien bien, je n'ai plus rien à redire... Je te valide donc! smile

Je vais m'occuper de tes jauges et inventaires... bon RP!

__________________________________________

Ne pas m'envoyer de MP, merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Maya Shundari



Je suis un voyageur sur
Mythologia... j'en ai de la chance!


avatar


Carnet de voyage
PV PV:
20/20  (20/20)
PM PM:
20/20  (20/20)
Expérience:
5/20  (5/20)



Upload image
MessageSujet: Re: Maya Shundari   Mer 26 Jan - 21:56
Merci !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé









Upload image
MessageSujet: Re: Maya Shundari   
Revenir en haut Aller en bas
 

Maya Shundari

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Upload images
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mythologia :: 
Press start

 :: 
Recensement
 :: Fiche validées :: Exilateurs
-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit